Benjamin Bar
Benjamin Bar

BtoB SEO consultant / BtoB Brand Content Strategist

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Le mythe autour de la pénalité pour contenu dupliqué

Il y a un peu trop de bruit à mon goût concernant l’existence d’une hypothétique pénalité de Google pour cause de contenu dupliqué. Est-ce que ça m’agace que l’on soit encore bloqué sur ce sujet ? Oui.

Est-ce que je compte remédier à ce problème à travers cet article ? Oui. 

La pénalité fantôme du contenu dupliqué

Bien, mettons cartes sur table tout de suite. Est-ce que votre site risque d’être pénalisé si jamais Google trouve du contenu dupliqué dedans ? NON

Est-ce que ce contenu dupliqué présent dans votre site nuit-il à sa qualité ? OUI

Parce que Google a plusieurs fois exprimé le fait qu’il n’aime pas beaucoup le contenu dupliqué, on a vite supposé qu’il s’agissait d’une mauvaise pratique, fortement punie par le moteur de recherche. Le mot “pénalité” s’est donc fait un nid douillet dans les esprits. 

Il faut remettre en perspective ce qui se passe réellement avec le contenu dupliqué. Ce n’est pas à proprement parler d’une pénalité qu’il faut craindre mais plutôt d’un avis défavorable aux yeux de Google. Un peu de genre “oh j’ai déjà vu ça, aucun intérêt”.

Voilà ce qui est clairement dit du côté Google à propos du contenu dupliqué. 

« Dans les rares cas où Google perçoit du contenu dupliqué dans le seul but de manipuler nos classements et de tromper nos utilisateurs, nous procédons aux ajustements appropriés dans l’indexation et le classement des sites concernés. En conséquence, le classement du site peut en souffrir, ou le site peut être entièrement supprimé de l’index Google, auquel cas il n’apparaîtra plus dans les résultats de recherche. » 

https://developers.google.com/search/docs/advanced/guidelines/duplicate-content

Donc, bien qu’il n’y ait pas de pénalité pour le contenu dupliqué, si vous « essayez de manipuler les résultats de recherche », vous pouvez finir par perdre des classements ou même être désindexé. 

Je sais que c’est une grosse contradiction. Il faut alors nuancer les propos et se dire que si vous ne faites que copier une page ou une partie de page, vous pouvez vous en sortir avec un avertissement. En revanche, si vous vous sentez pousser des ailes jusqu’à copier un site entier, je ne donne pas cher de vos futures positions. 

Le caractère de la “punition” dépend aussi de qui copie qui. 

Une PME qui copie l’article d’une autre PME dont les deux sites ne sont pas spécialement intéressants pour Google (faible visibilité, faible autorité, faible popularité) je dirai que le copieur n’aura rien à craindre. 

En revanche, si le contenu dupliqué prend sa source d’un site d’autorité, prenons Wikipédia par exemple, alors cette même PME peut commencer à brûler des cierges. 

Le contenu dupliqué dans le web réel 

Le fait est qu’il y a énormément de contenus dupliqués accessibles sur le web. Ce qui rend plus difficile leur détection de la part du moteur de recherche. 

Mais même si Google ne vous pénalise pas, cela ne signifie pas que le contenu dupliqué ne peut pas affecter votre site Web de manière négative.

Voilà ce qu’on peut trouver par exemple dans les Quality Raters de Google (la bible des bonnes pratiques du moteur de recherche)

La note la plus basse est appropriée si la totalité ou la quasi-totalité du contenu principal de la page est copiée avec peu ou pas de temps, d’effort, d’expertise, de curation manuelle ou de valeur ajoutée pour les utilisateurs. Ces pages doivent être classées dans la catégorie (les pages de résultats de recherche) la plus basse, même si elles attribuent le mérite du contenu à une autre source.

https://static.googleusercontent.com/media/guidelines.raterhub.com/fr//searchqualityevaluatorguidelines.pdf

Je pense qu’on peut difficilement être plus clair. Si pas de pénalité votre site risque tout de même de se faire saquer par le moteur car il saura que votre contenu n’apporte rien de plus que ce qu’il connaît déjà. 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

More to explorer

Submit your response

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.