IA et le moindre effort
Benjamin Bar
Benjamin Bar

Consultant SEO Freelance depuis 2010.

Facebook
Twitter
LinkedIn

IA, s’enfonce t-on dans une médiocrité de la pensée ?

Je n’avais pas l’intention de trop parler d’IA. Mais il faut dire que ma récente discussion avec Tom Winter a fait surgir l’envie. 

Vous m’excuserez d’avance pour le tournant que cet article prend, je l’écris quelque peu à chaud. Sans réellement avoir posé mes idées comme j’en ai l’habitude lorsque je prends le temps d’écrire. 

Je vais donc aujourd’hui vous parler de la relation qui se construit doucement mais sûrement entre nous et l’IA. Un lien qui conforte d’ailleurs celui que l’on entretient depuis des années avec la technologie, peu importe sa nature. 

Avant d’aller plus loin, je pense qu’une remise dans le contexte est salutaire. 

Qu’est ce qui a motivé cet article ? 

Il faut remonter au petit matin du 13 février 2023, ce qui au vu de l’heure à laquelle j’écris cet article, est plus que récent. Tom, CEO de SEOWind et moi avions prévu un Google Meet afin que je lui fasse des retours son outil. 

Comme le voulait l’échange, nous avons discuté des fonctionnalités possibles et existantes du tool, de mon usage au quotidien, de sa valeur financière etc…

Jusque là rien qui puisse me donner envie de parler d’IA. 

Sauf à ce moment précis de notre amical échange, où nous avons évoqué le fait qu’une partie de la population – dans notre milieu mais aussi de manière générale – était feignante quant à l’idée de faire les choses ou de réfléchir par soi-même (ce qui dans notre contexte amenait l’idée d’apporter des fonctionnalités d’automatisation à l’outil développé par Tom)

Cette envie de faire le moins d’efforts pour arriver à un résultat, je l’avais déjà évoqué dans un article au sujet du besoin informationnel et du comportement utilisateur qui en découlait. 

Je l’avais aussi bien intégré et analysé ces dernières années, au point de me hérisser le poil. Surtout depuis, pardonnez-moi l’expression, l’orgie de contenus pondus à la sauce IA via ChatGPT et consorts. 

L’IA enfonce le clou d’une feignantise déjà bien ancrée

Avant de me faire sauter dessus, je précise que je n’ai fondamentalement, rien contre les outils à base de ML. La technologie en elle même est intéressante, cependant c’est son utilisation qui me fait grimacer. 

Elle me fait grimacer car elle accentue notre confort dans la non prise de décision, dans la non action. 

Si je voulais grossir le trait je dirais que l’on rentre dans une ère de : “léver le petit doigt ? Pourquoi faire ?”

Vouloir tout automatiser et tout rendre accessible trop facilement n’aide pas à notre évolution et à notre épanouissement. En tant qu’hommes d’abord et ensuite en tant qu’acteurs économiques. 

Personnellement, en tant qu’acteur actif du web, je considère qu’il est de mon devoir de conserver un libre arbitre vis-à -vis des outils et des technologies avec lesquels je travaille. 

Car il faut bien se rendre compte que la technologie a ses limites, plutôt une : la donnée. Si celle-ci est erronée alors la technologie ne nous est d’aucune utilité sauf de nous induire en erreur. 

La laisser prendre le dessus sur nos actions et nos décisions équivaut à se menotter le cerveau. Le brider tout du moins. N’oublions pas que l’on peut exercer notre cerveau pour qu’il devienne meilleur. Plus rapide à capter la bonne information, la stocker et la ressortir dans un contexte qui l’oblige à. 

Hors si l’IA pense et agit à notre place, par exemple dans une action de recherche d’information, comment saurons-nous faire si elle vient un jour à faillir ? Nous aurons perdu nos repères et notre faculté à penser et raisonner, quel que soit le contexte auquel nous serons confrontés. 

Nous ne serons plus capable de reformuler notre besoin, nous ne serons plus capable de disséquer un résultat, de savoir si il répond à ce que l’on souhaite ou non. Nous serons incapable de trouver une meilleure source d’information et bis repetita. 

Je suis pour une technologie qui nous aide à accomplir des choses à moindre effort mais pas au prix d’un abrutissement total

Je vous pose la question suivante, qui servira de conclusion à cette échappée intellectuelle. 

Que devient-on si nos actions et choix se limitent à ce que la machine nous dicte ?

Facebook
Twitter
LinkedIn

More to explorer

Osez prendre la parole

Osez prendre la parole

Je vois le web d’aujourd’hui comme une immense basse-cour dans laquelle il est difficile pour certain de s’exprimer tant il y a

sitemap en seo

Qu’est ce qu’un fichier sitemap ?

Le sitemap est un fichier XML ou HTML qui contient tous les formats d’informations présents sur vos pages de site. Le sitemap

Submit your response

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *